top of page

PERROS EN PUERTO




Avant de vous parler de ce magnifique refuge pour chiens dans lequel j’ai eu l’honneur de travailler ces deux derniers mois, je voudrais vous présenter un peu la situation des animaux au Mexique, plus particulièrement des chiens. A la fin de l'article, une partie sera dédiée à des questions posées à Annette.

En suisse nous ne croisons jamais un chien sans son maître.

Si cela arrive, on le prend en photo pour le signaler sur les réseaux, on cherche à qui il appartient, on l’amène à la SPA la plus proche, on l’amène chez le vétérinaire ou à la police pour faire lire sa puce. Si en Suisse tout les chiens doivent être pucés, c'est justement pour éviter leur abandon! lorsque la puce est lue, cela indique un numéro qui est enregistré dans une base de donnée, correspondant aux coordonnées du propriétaire.


Au Mexique comme dans beaucoup de pays, rien n’est fait au niveau gouvernemental pour s’occuper des animaux errants, à part, à quelques occasions, des campagnes d’abatages. Lorsque le nombre de chiens errants devient trop important, ou donne une mauvaise image aux touristes qui arrivent pour la haute saison, alors les chiens sont abattus en pleine rue. Ces jours là, mieux vaut ne pas laisser votre animal dehors.


De plus, la plupart des gens n’ont pas le même rapport à l’animal que nous pouvons l’avoir en Europe. La majeure partie ne sont pas vaccinés, ni stérilisés. Les propriétaires ne sortent que rarement leur chiens en laisse, ils ouvrent la porte et le laisse aller se promener tout seul (lorsqu'ils les laissent sortir), ou alors le laisse simplement dehors et le nourrisse. Ce qui entraine évidement beaucoup d'accidents, de pertes, de reproductions non contrôlées, de transmissions de maladies... Si la femelle « ramène une portée » alors les chiots sont parfois offerts en cadeau dès qu’ils ouvrent les yeux, comme peluche pour des enfants. Jetés à la poubelle. Abandonnés dans un carton, plus loin. Quand ils ont de la chance, jetés par-dessus la barrière d’un refuge.


Vous comprenez un peu mieux comment nous arrivons à 18 millions de chiens errants au Mexique !


Ils servent aussi « d’alarme » et sont laissés sur le toit ou à l’entrée d'une maison, attachés 24h sur 24 et 7 jours sur 7 afin qu’ils aboient dès que quelqu’un s’approche. Au refuge il arrive souvent que nous recueillions des chiens avec une cicatrice qui fait le tour du cou car ils ont été attachés étant petits et ont grandi sans que la corde ne soit desserrée. Ils peuvent également se prendre des coups de machette. A Puerto Escondido, vous aurez souvent l’occasion d’observer des gens qui font leur jogging avec un bâton en bois ou en métal, pour frapper les chiens errants. Je vous rassure il est tout à fait possible de faire son sport sans battre des chiens, il faut simplement arrêter de courir lorsqu'on passe devant eux.



En 2006 lorsqu’Annette est arrivée a Puerto Escondido il n’ y avait aucun refuge, les chiens étaient simplement abattus de temps en temps.


C'est pourquoi, avec un petit comité d'amis, ils ont décidé d'agir:


  • ils se déplacent dans les écoles, enseigner aux enfants le respect des animaux

  • ils financent des campagnes de stérilisation, afin que la population locale y ait accès gratuitement

  • ils gardent chez eux les chiens en cours de traitements vétérinaires

Tout ce travail est fait activement pendant 5 ans, jusqu'à que petit à petit les autres membres du comité abandonnent devant tant d'embûches, de difficultés et une impression que tout cela est inutile.

Annette ne peut alors pas continuer le travail de prévention et de garde de chiens toute seule, mais ne pouvant délibérément pas abandonner tout les chiens déjà recueillis elle se concentre alors exclusivement à cette cause. Elle s'occupe alors en ce temps là seule de 70 chiens, jour et nuit. Autant vous dire que cela fait longtemps qu'elle n'a pas entendu le mot week-end ou vacances!


Annette à toujours aimé les animaux, aussi loin qu'elle s'en souvienne. C'est aussi une grande voyageuse. Elle a commencé à voyager à seulement 19 ans, l'âge ou elle a quitté l'Allemagne pour la première fois. Puis, en Nouvelle Zélande, elle commence sa formation de biologiste, pour, par la suite, enseigner la biologie. J'imagine que cela lui est bénéfique en ce moment car il faut énormément de patience pour s'occuper d'un refuge, comme pour enseigner à des jeunes!


Elle a aussi fait beaucoup de bénévolat en biologie sous-marine, c'est d'ailleurs ce qui l'a amenée au Mexique, après un long voyage en Inde et au Népal. Avant de sauver des chiens, elle a sauvé des tortues marines.


Ses Premiers chiens au Mexique Kanchi, Chico et Lucia l'ont accompagnée durant toute cette aventure, dès le commencement. Aujourd'hui, 15 ans plus tard, Lucia est encore là! Elle se balade sagement avec nous chaque matin, en pleine forme bien qu'un peu grognon de temps en temps, mais n'est ce pas normal avec tant d'agitation!


Chico nous a quitté il y a un mois, j'ai eu la chance de le connaitre et de voir le dévouement qu'Annette lui portait. Il était quasiment paralysé des pattes arrières, et bien qu'il y ait déjà 100 chiens à s'occuper, Annette continuait de le monter et descendre du lit chaque nuit plusieurs fois, l'aider à se lever et marcher pour aller dehors, dedans, à gauche et à droite. Dans ce refuge pas d'euthanasie si l'animal n'est pas en souffrance incurable.


Elle accompagne chacun d'entre eux jusqu'à leur dernier souffle, avec un amour et un respect qui font vraiment du bien à voir. Elle enterre elle-même chacun de ses chiens. En même temps au Mexique il n'existe pas de service d'incinération des animaux, chacun récupère le corps de son animal et en fait ce qu'il peut. Et bien Annette ne compte plus les tombes qu'elle a creusée, ces 16 dernières années! Ses vieux chiens ont droit à plus de dignité et d'attention que certaines personnes âgées en EMS ou EPHAD. Je ne dit pas ceci sur un ton révolutionnaire, mais ayant déjà travailler dans ces services, il s'agit là d'une constatation.




En 2018, un généreux couple de Canadiens achète un terrain et fait construire le refuge qu'est aujourd'hui Perros en Puerto. Il faut savoir que c'est une réelle aubaine pour Annette car elle ne recevait quasiment aucun dons et commençait à ne plus s'en sortir. Le déménagement de 86 chiens se fait alors en une journée, 3 pick up et 6 personnes!






Le refuge est idéalement situé dans la nature, les chiens sont placés par groupes allant de 2 à 4, suivant la taille de leur enclos et leur entente. Ils sont tous à l'extérieur, avec une partie à couvert, et de petites maisonnettes ou kennels. Ce qui fait qu'ils peuvent creuser, bronzer au soleil, se reposer à l'ombre d'un arbre ou d'un toit. Le refuge comporte également deux terrains ou les chiens peuvent courir, jouer, se défouler.










Après le déménagement, il faut un mois à Annette sans visiteurs/adoptions afin qu'elle puisse instaurer une routine, et placer les chiens là ou ils se

sentent le mieux, selon ententes et besoins. Aujourd'hui, Il y a 100 chiens au refuge, dont 3 chiots, et une chienne âgée. Annette s'en occupe seule la plupart du temps. Une bénévole est en charge de recruter des volontaires, mais il y en a de moins en moins. En général Annette a un volontaire pour l'aider le matin, parfois 2.

Les taches journalières sont:

  • nettoyer chaque enclos 1x/jour

  • nourrir, changer l'eau, sortir les chiens 2x/jour

chaque chien mange une quantité différente de nourriture, adaptée à ses besoins, donc chaque gamelle est faite une par une.


Questions à Annette :

  • Comment trouves tu les fonds? en majeure partie, j'utilise mes propres héritages (qui ne sont pas infinis), car au Mexique très peu de dons sont possibles. Sinon 90% de mes dons viennent de mes anciens volontaires.

  • Les volontaires sont ils réguliers? Plus maintenant. avant les gens venaient exprès pour faire du volontariat à l'étranger, plusieurs mois. Maintenant avec le développement des "digital nomads" la plupart des bénévoles sont des gens qui travaillent au Mexique. Ils n'ont donc pas autant de temps à donner.

  • Quels conseils peux tu donner pour bien faire tourner un refuge? 1) être totalement dévoué, les chiens passent toujours en premier. 2) prévention!! en déparasitant régulièrement, donnant une nourriture de qualité, de l'exercice régulier. 3) de l'argent..!



  • Quels conseils pour que les chiens d'un refuge soient en bonne santé physique et psychologique? 1) de l'exercice chaque jour. 2) possibilité de se divertir intellectuellement/socialement. 3) un contact humain chaque jour, 1 chien pour 1 humain. 4) une routine!!

  • En plus de nourrir et entretenir tout ces chiens, à quoi pourraient te servir des dons? Ce qui pourrait beaucoup m'aider, c'est de pouvoir acheter un bout de terrain en plus en face de mon terrain actuel, pour y faire construire une petite maison qui pourrait accueillir des volontaires. Actuellement je ne peux malheureusement rien proposer en échange pour leur aide aux volontaires, une des raisons pour lesquelles il n'y en a pas assez. Si je pouvais leur offrir un toit, les volontaires resteraient plus longtemps pour m'aider!


son site: Perros en Puerto d'où vous aurez toutes les informations nécessaires pour faire des dons ou du volontariat!


sa page facebook: Perros en Puerto AC pour suivre et partager, aider à se faire connaitre!


Merci Annette pour ton dévouement envers ces êtres purs que sont les chiens, merci de montrer un si bel exemple d'humanité, en espérant que ton histoire touche et motive d'autres personnes!

Merci à vous qui lisez de partager cet article, de faire un don unique ou mensuel (10CHF/EU= un jour de nourriture pour 100 chiens!), ou de venir passer du bon temps au Mexique tout en aidant à sauver des vies!


et à bientôt pour de nouvelles aventures ;)

Lio, Les Remèdes de Mimi















20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page